Esther Levesque- APR aquabio

PHOTO ESTHER LEVESQUEEsther s’intéresse tout particulièrement à l’hétérogénéité de la végétation dans la toundra, depuis la limite des arbres jusqu’aux déserts polaires. Les données scientifiques qu’elle a recueillies avec son équipe pendant plusieurs années, jumelées à celles d’une centaine de chercheurs de nombreux pays, ont permis notamment la rédaction de l’article qui vient d’être publié dans Nature.

Œuvrant au Département des sciences de l’environnement et au sein du Groupe de recherche en biologie végétale de l’UQTR, Esther Lévesque est également membre du Centre d’études nordiques. Elle poursuit actuellement ses travaux sur la végétation arctique, avec la collaboration d’étudiants.

Les recherches de la professeure Lévesque portent, entre autres, sur l’écologie des arbustes dans le Nord – incluant l’impact de l’augmentation actuelle de croissance des arbustes sur la production de petits fruits –, ainsi que sur les interactions pergélisol-végétation-neige. Avec son équipe, la chercheuse travaille aussi au partage des connaissances avec les communautés nordiques et au développement de projets de suivi environnemental communautaire.