Porteur
Stéphane Gibout
Session
2019
Co-porteur(s)
Jasmin Raymond
Titre
SIQINIQ3 : Développement de serres horticoles au Nunavik => Aspects énergétiques
Résumé
Vivant sur des territoires isolés où aucune route terrestre ne permet de se rendre, les Inuit du Nord canadien font face, depuis les dernières décennies, à de grands défis d’adaptation, notamment sur le plan de l'accès à l'énergie. Étant hors réseaux électriques, les communautés sont extrêmement dépendantes des produits pétroliers pour leur production électrique et thermique provenant, respectivement, de génératrices diesel et de la combustion du mazout.
L'implantation de moyen de production énergétique renouvelable constitue une alternative afin de produire de l’énergie « propre » réduisant ainsi le recours aux énergies fossiles. Cependant, avant d’envisager le recours à ces sources d’énergie coûteuses en investissement, une phase d’optimisation énergétique est nécessaire afin de réduire les consommations.
Le projet SIQINIQ3* est porté par quatre institutions, deux françaises (le laboratoire LaTEP de Pau et le laboratoire PROMES de Perpignan) et deux Québécoises (l’INRS à Québec et l'ÉTS de Montréal). Il s'agit de la suite des projets SEQINEQ, SEQINEQ’ et SEQINEQ2 dont les perspectives particulièrement importantes concernant la serriculture ont entrainé une focalisation des recherches sur ce sujet. Ces travaux cadrent avec la programmation de la Chaire de recherche sur le potentiel géothermique du Nord à l’INRS et soutenue par l’Institut nordique du Québec.
SIQINIQ3 repose sur trois principaux axes de recherche, soit : (1) la mise au point d’une instrumentation spécifique ; (2) le développement d’un modèle numérique ; (3) le partage des connaissances et des données.
(*) Le nom du projet a évolué de SEQINEQ à SIQINIQ par respect pour l'Inuktitut.
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • Nunavik
Disciplines
Écologie, Géologie, Météorologie

Porteur

Stéphane
Gibout
Stéphane Gibout, maître de conférences à l'École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles (ENSGTI) mène ses activités de recherche au Laboratoire de Thermique Énergétique et Procédés (LaTEP).
Ses thématiques principales concernent la modélisation, la simulation et l’optimisation des systèmes énergétiques, intégrant généralement des matériaux à changement de phase (MCP) et une composante solaire. Les applications concernent le stockage d’énergie et la métrologie (caractérisation des MCP par
méthode inverse).
Ces travaux sont menés pour partie dans le cadre d’ANR : MICMCP (« Méthodes d’Identification pour la Caractérisation des Matériaux à Changement de Phase ») et STEEP (« Stockage Thermique pour l’Eco-Efficacité des Procédés »).
Le projet SIQINIQ s’intègre parfaitement dans son profil recherche, avec une extension vers des climats extrêmes et des contraintes technologiques nouvelles. D’un point de vue plus personnel, ce projet est en accord avec ses convictions quant à la nécessaire réduction des dépendances aux énergies fossiles et au
développement des énergies renouvelables.
En outre, S. Gibout est responsable du parcours « Energétique du bâtiment » de l’ENSGTI et effectue son enseignement sur les thématiques liées à la modélisation (Programmation, calcul scientifique, Modélisation Numérique), la thermique du bâtiment (théorie, simulation thermique dynamique)
Enfin Stéphane Gibout est codirecteur de la thèse de Paul Piché dédiée à la modélisation d'une serre horticole en climat Nordique.

Participants

Jasmin
Raymond
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Intéressé par la géothermie, le professeur Jasmin Raymond effectue des travaux de recherche sur les ressources de basse et moyenne température, incluant les systèmes de pompes à chaleur. Ses projets, réalisés en collaboration avec des concepteurs, opérateurs et manufacturiers du domaine de la géothermie, ont pour objectif d’améliorer l’efficacité et la rentabilité des systèmes par le biais d’innovations scientifiques et technologiques. Les essais de terrain et la modélisation numérique sont les principales activités qu’il entreprend. M. Raymond est un hydrogéologue qui enseigne les fondements de l’énergie géothermique à l’Institut national de la recherche scientifique dans la ville de Québec. Il détient présentement une chaire de l’Institut nordique du Québec pour évaluer le potentiel géothermique des mines et communautés du nord en plus d’être codirigeant d’un groupe de recherche international sur l’énergie géothermique soutenu par...
Didier
Haillot
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Didier Haillot est maître de conférences à l'Ecole Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles (ENSGTI) et chercheur au Laboratoire de Thermique Énergétique et Procédés (LaTEP). Il est aussi professeur associé à l'Ecole de Technologie Supérieure (ÉTS) de Montréal.

Au sein de l'OHMI Nunavik, D. Haillot prendra part aux activités liées à la réduction de la dépendance aux énergies fossiles des communautés. Plus particulièrement, l'étude de cas du projet SIQINIQ se portera sur la mise en place de serres à très basse consommation énergétique pour la production locale de produits frais.

Parmi ses activités de recherche, il a coordonné un projet collaboratif d'envergure, l'ANR STEEP, qui vise à mettre en place des systèmes de stockage thermique pour la valorisation de chaleur résiduelle dans l'industrie. Cinq partenaires sont associés à ce projet qui a débuté en janvier 2014 et duré 42 mois (http://latep.univ-pau.fr/steep).

Ses...
Daniel
Rousse
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Daniel Rousse est professeur à l’ÉTS où il est directeur du Groupe t3e et directeur de la maîtrise en énergies renouvelables et en efficacité énergétique. Il a fait des études de philosophie et de littérature avant de compléter un diplôme d’ingénieur et une maîtrise en génie mécanique de l'École Polytechnique ainsi qu'un doctorat en génie mécanique de l'Université McGill (1994).
Il a été professeur en énergie à l’Université Laval (1995) avant d’accepter le poste de vice-président au développement du Campus de Lévis de l’UQAR (2004) pour y construire un campus éco-énergétique de 15 000 m2 incorporant un champ géothermique de 125 puits. De 2007 à 2009, il fut directeur du développement et des projets spéciaux du réseau de l’Université du Québec, responsable du chantier Énergie impliquant quatre universités.
Daniel Rousse fut professeur associé à l’Université du Québec à Chicoutimi et professeur visiteur à la Lund...
Xavier
Py
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Xavier Py, est professeur à l'Université de Perpignan et chercheur au laboratoire PROMES CNRS. Il est actuellement vice-président en charge de la recherche de l'Université de Perpignan, membre du Conseil national de l'Université CNU, expert de l'agence nationale de l'AERES et pour le ministère des Affaires étrangères.
Parmi ses principales réalisations, il est le fondateur de l'école d'ingénieur dans les énergies renouvelables de Perpignan, le coordinateur de trois programmes de l'ANR: Solstock, SESCO et DryRSP et à l'origine de la création de deux start-up.
Parmi ses activités de recherche on peut citer le solaire thermique. A ce titre, depuis 6 ans, il est Professeur associé à l'Institut International de l'Eau et de l'Environnement du Burkina Faso et contribue au développement du solaire à concentration (CSP) dans l'ouest de l'Afrique.
Xavier Py interviendra comme expert des technologies solaires dans le projet SIQINIQ.
Cédric
Arrabie
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Cédric Arrabie est un passionné d’open-source et d’open-hardware ; il utilise les technologies de la Fabrication Numérique pour ses projets professionnels et personnels.

Ingénieur d’étude en électronique à l’École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles (ENSGTI) et au Laboratoire de Thermique Énergétique et Procédés (LaTEP).

De formation Ingénieur CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), spécialiste dans la conception et la fabrication de systèmes expérimentaux pour le génie chimique et l’énergétique.

Chef de projet technique pluridisciplinaire, allant de la création de codes de calcul scientifique, à la conception de projets connectés (IoT), en passant par l’hydraulique, le pneumatique et l’électrotechnique.
Paul
Piché
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Paul Piché a fait des études de Physique-Chimie avant d’obtenir un master en Physique de l’Énergie et de la Transition Énergétique (PEnTE) à l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Il est actuellement en thèse au Laboratoire de Thermique Énergétique et Procédés (LaTEP) à Pau, sous la direction de Jean-Pierre Bédécarrats, Stéphane Gibout et Didier Haillot. Il travaille au sein de l’APR "Énergie" SIQINIQ et son sujet porte sur l’optimisation énergétique de serres en milieu circumpolaire afin d’augmenter la période de production végétale et de réduire la dépendance aux énergies fossiles. L'objectif est de développer un modèle thermique de serre nordique afin de tester les différentes solutions envisagées.
Nicolo
Giordano
Jasmin,Didier,Daniel,Xavier,Cédric,Paul,Nicolo Raymond,Haillot,Rousse,Py,Arrabie,Piché,Giordano
Nicolò Giordano est un géologue qui travaille comme chercheur post-doctoral à l’Institut national de la recherche scientifique à Québec. Ses domaines de recherche incluent le stockage thermique dans le sous-sol et les pompes à chaleur géothermique avec modélisation numérique, levés géophysiques et analyses de laboratoire du propriétés thermiques et hydrauliques. Il est actuellement engagé dans l’étude du potentiel géothermique du nord du Québec dans le cadre d’un chaire de recherche dirigé par Jasmin Raymond. Les expériences gagnés dans ce domaine dans le village de Kuujjuaq seront important pour la bonne réussite de projet SIQINIQ.